Journal poétique / www.jouyanna.ch

pluies

samedi 10 septembre 2016, par Anna Jouy

Prolonger les livres, en tournant sept fois leurs cailloux sous la langue, le rêve ainsi ne cesse de tisser ses salives et se poursuivent les fleuves jusqu’à Grande La Mer.
Les chemins de tes eaux fendent les saules, femmes tondues des coucheries de lumière et je vois les herbes galoper déferlantes crêtes vers le là-bas.
Je chuchote ces mots et cette petite sueur de voix, ce filet sans fontaine, déjà coule et cherche le rut de quelques fleurs.
plus loin, des jardiniers lancent des javelots de pluie. L’eau partout. Arrosée.

< >

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.