Journal poétique / www.jouyanna.ch

entrée en matière

lundi 24 octobre 2016, par Anna Jouy

mélanger un peu de l’être à la chose que j’écris. croiser mystérieusement mes molécules avec celles inconnues qui veulent bien me laisser passer. métisser. alors j’imagine que dans l’infiniment grand, des planètes s’interpénètrent aussi, brassant je ne sais quel brouet incompréhensible. les choses se donnent elles aussi, nous sommes des mêmes carbones. seuils franchis. je m’assouplis au rythme des pierres, les rideaux éphémères de leurs silences s’écartent. je franchis l’onde des substances corps nu trafiquant des alcools subtils. et je me dissous lentement, capsule effervescente emportée dans les magnétismes des bulles d’une ivresse immense. ne plus connaitre les bordures, l’orée de la présence. ne distinguer parmi les éléments ceux qui me composent absorbée à mon tour par l’eau comme y glissent les mots que j’y jette et qui se dissipent irrémédiablement.
sentir la disparition poser ses marqueurs, poinçonnant mes pensées de larges accrocs. mitage intense, le trousseau du savoir rouillé n’ouvre plus rien. tandis que dans le bocal, tournent en rond les poissons aux nageoires transparentes.


Le site du Poisson Rouge1024 × 576

< >

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.