Journal poétique / www.jouyanna.ch

memorial

jeudi 27 octobre 2016, par Anna Jouy

c’est le temps des limbes impatientes, le jour des pilotis hirsutes sur la ligne des souvenirs.
je suis semblable à une taupe occulte finassant des crocs dans les racines. j’ouvre au fendoir le sillon des cicatrices, corrida de cornes et de mâchoires
le corral des fétiches entièrement repeint de ketchup
ce sont des menées séditieuses où l’on débraguette à tout va, le bien, le mal et l’entrechatte
de ces idées gazières, futiles et inusitées qui fleurissent sur le dépotoir, en retard de saison
juste avant qu’une lueur là-bas n’encaustique le remords comme un jury complaisant..


Cévennes | La précarité du sage
laprecaritedusage.blog.lemonde.fr

< >

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.