Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 637

vendredi 28 octobre 2016, par Anna Jouy

un à un les moellons de la nuit arrachés, derrière un autre mur.
gigogne de solitudes
des bulles enfantées au sexe des mots.
les anges passent, voleurs de briques.
je parle bien sûr
phylactères antiques gravés comme les talismans du silence
et regarde étonnée toujours combien ce jour est fatigué d’hier
je découpe la citerne à la fraise
dedans l’espace de la soif agrandi

< >

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.