Journal poétique / www.jouyanna.ch

évoluer

mardi 1er novembre 2016, par Anna Jouy

Quitter le terrain des souvenirs, il y en a encore, malheureux comme des perles jetées aux porcs. Le quitter et aborder une forêt humaine, vagabonder désormais d’âmes en hêtres dans le taillis de l’homme.
Exploiter le rêve et ses ressources sans blessures. Le rêve est lisse aucun sens ne pénètre le corps glacis. Le rêve se détache comme un pétale tombe et fait chemin. Quitter ce séjour parmi les morts, la maison sarcophage où je me retourne sans fin enroulant sur moi les couches de la nuit. Mais les larves elles-mêmes cherchent la lumière et puis volent.
Exploiter la vie, des autres, des choses, des éléments. S’abstraire de soi-même . Puits refermé, prendre d’autres chairs, enfiler des corps plus gracieux, dévoilés heureux sur des surfaces sans crevures.
Se refuser aussi à ce que le travail d’écrire ne soit plus qu’une réflexion sur ses outils. Une manière de mettre la vacuité en suprême but car tant qu’on regarde l’outil rien ne s’active, ne se met en route. La parole se mange elle-même. Narcisse, son reflet et Narcisse.

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.