Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 638

jeudi 3 novembre 2016, par Anna Jouy

des faux-pas, l’un derrière l’autre tracent l’ivresse d’avoir bu le rêve.
je marche pliée mes épaules suspendues aux pantographes des vieux voyages.
qui regrettera le trou songeux des nuits sans devenir, qui regrettera les images ?
je marche dans les tirants de route, dans les biaises, l’âme en sourdine qui a tangué, je reviens des prés de roseaux où écrire trempe forcément son doigt dans un derrick noir. je reviens courbe informe sur le monde des crânes ras, me hisse parmi, fétu ordinaire. et l’étendue devant moi m’engloutit.
le jour revient empoignant ses humains, disloquer la lumière. je fixe la nuit sur le bord des aubes

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.