Journal poétique / www.jouyanna.ch

elle

samedi 12 novembre 2016, par Anna Jouy

Jeanne, Jeanne. Notre-Dame des enfants morts dans ton ventre et que tu remercies en secret de s’en aller de toi sans naître. Fausses couches bénies comme si la malédiction d’être femme pouvait être soudain soulevée. Comme si la vie, imparfaite ou infirme,- je ne sais pour quelles raisons les fœtus s’éclipsent du ventre de leur mère-, t’épargnait et ne voulait pas encore alourdir tes souffrances d’un enfant malade. Notre-Dame des petits qui ne viennent pas en avant, qu’un mal soudain t’enlève pesant d’un poids innommable sur ton cœur de mère parmi les mères. Notre-Dame des noyés, quand la rivière sournoise noue ses lacets autour du plus lumineux de tes fils. Notre-Dame des filles, qui ont le malheur de venir au monde comme toi, et dont tu imagines les prochains destins, ventres et sexes livrés à de jeunes prédateurs. Notre-Dame de mon existence, puisque tu me regardes et que tu épingles sur mon cœur une médaille bleue de sainte et de vierge, espérant pour moi une vie d’amour au moins. Notre-Dame de mes mots qui n’élèvent ton histoire que des pans délabrés de mon souvenir, que de cette sensation révoltée née ce jour-là quand tu me dis entre deux gorgées de thé, comment tu as tenté une seule fois, de repousser ce viol domestique qu’on appelle devoir conjugal et dont ton corps entier ne cessait d’être engrossé. Notre-Dame des innocences-femmes écervelées à la verge sacrée, puisque Dieu les a voulues expiant chaque jour leur péché originel, tandis que l’homme jouit et s’endort.

< >

Messages

  • Jeanne, ma si douce, ma grand-mère tant aimée. Tes berceuses près de la fenêtre, ton filet de voix si tendre, ta main chaleureuse où je logeais la mienne ; Jeanne-Ange ; et le père qui dit "ta grand mère était si douce, si douce qu’elle est partie au ciel ". Les anges t’auraient ainsi arrachée à moi très tôt. Effondrement primitif. Pas faite pour cette terre ma Jeanne et je te cherche toujours dans le ciel bleu.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.