Journal poétique / www.jouyanna.ch

ma voix s’est endormie comme un lacet de...

vendredi 18 novembre 2016, par Anna Jouy

ma voix s’est endormie comme un lacet de fleuve, enroulée sur elle-même dans le fond de mon ventre, dans les recoins de mon corps. endormie très petite dans la graine même de la voix. refuge d’hiver, de gels, de blessures, là où d’étranges oiseaux braquent le silence de leurs becs, ces crieurs à la volée, ces vendeurs d’épouvante. j’apprivoise ma corneille, son œil jaune perce ma bouche. le silence est un chant qui implose.
des orgues encensent sa fin, cérémonies pieuses de tuyaux et de gargouilles. j’écoute l’envers des mots, ces choses retroussées, aux fils mal arrêtés, coutures et trames effilochées. tout mon langage à revers, dans le décousu et l’usure. mon corps résonne en dedans comme la mort s’enfonce dans son sarcophage pour se dissoudre et tomber en poussière. ne me restent que ces échos informes, le bruit des mots qui coulent et loin se déforment. je ne sais plus.

< >

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.