Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 644

mercredi 23 novembre 2016, par Anna Jouy

il faut sortir de l’eau, comme de la nuit où l’on respire par les branchies du rêve.
toute la mer coule en bas des épaules, jusqu’au pas.
il faut naitre, pousser ce cri désormais si profond, si retiré en soi qu’on en vient à se croire muet.
il faut développer son corps, comme s’étire une mue, dévêtu d’une lune de plus, d’une orange acide qui roule décalottée s’effondrer à chaque aube.
il faut surgir, rassembler les outils d’os, les cris de courage, revenir à la chasse après les filets du sommeil.
la porte de l’eau est une caverne. l’homme y pénètre. la femme s’y retire. le flux et le reflux des grèves font cette musique qui bat dedans.
très profond, sous le songe et les éponges, dorment les enfants, comme la nacre qui retient notre vie dans sa boutonnière.

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.