Journal poétique / www.jouyanna.ch

voilà.

jeudi 24 novembre 2016, par Anna Jouy

voilà. je touche de ma bouche le premier mot, dressé devant moi comme un domino il bute contre les dents et mon corps tout entier se projette et court. le matin tombe sur le monde,chaque lettre tire avec elle le cosmos. je parle.

voilà. dans le vent des rubans de prière. des désirs, des suppliques et le vent passe et passe encore détachant une à une leurs syllabes secrètes pour le tour de l’univers. Dieu au fond de la cour attend.

voilà.quelqu’un marche dans l’allée, il hache lentement les pierres de ses semelles en berceau et ce bruit fissure le brouillard.

voilà. l’eau gigogne s’échappe sans fin des rapides et son seau d’écume chante et clapote

voilà qu’après le silence dans lequel elles s’absentent, mes oreilles fleurissent à nouveau et la vie les butine.


Photo : Les rapides de Saukkoskoski.
Visoterra

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.