Journal poétique / www.jouyanna.ch

je vis que l’homme tirait avec lui un bateau...

dimanche 4 décembre 2016, par Anna Jouy

je vis que l’homme tirait avec lui un bateau et dedans une île et une poignée de sables.
il posa sur la table la plage de ses poches, but rapide sa terre noire et volcanique et sa nudité leva une voile dans laquelle était un poème neuf comme un ruban de fête.
il disait bonjour.
avec des histoires fragiles comme l’improbable météo du Nord.
il disait mon cœur est un œuf de jade, mon esprit d’abalone cherche l’autre réponse.
il disait donne-moi ton œil, il cadenasse le ciel que je veux joindre.
il disait prends des forces car tu ne peux partir. tu restes dans la main des oiseleurs. lentement tes ailes deviennent des omoplates et quand tu agites les bras on voit -déjà- dans ton dos deux montagnes soudées au pieu de la mort.
je vis l’homme forger pour moi des ballons voltigeurs.
il me montra son ventre et je compris que mes mains étaient des fleurs d’Équateur, des orchidées avec des pistils de danseuse ou d’humaine.
j’attachai mon pas dans l’anneau de son ombilic comme sur une boîte à musique.
ensuite Dieu tourna nos clés et nos serrures.
puis s’endormit.


11 îles aux formes naturelles drôles et originales
Tuxboard

< >

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.