Journal poétique / www.jouyanna.ch

En moi dormait un arbre Je le pensais bois...

vendredi 26 mai 2017, par Anna Jouy

En moi dormait un arbre
Je le pensais bois mort
Mais il songeait dans l’apnée d’un volcan
Des lampes de feu à fleurs de sein
J’ouvre les deux portes aurore et crépuscule
L’écorce d’amour dévore chaque ciel
Ce qui chante est le cœur frais des millénaires
La gouge profonde des cordes tourne
En moi l’aubier et le liège
Monte alors un sexe
Candélabre, dur, volant.
J’ai bien dit volcan
Tu sais où désormais tu sèmes

< >

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.