Journal poétique / www.jouyanna.ch

Je me lève de l’âtre où dorment les poètes Parmi...

lundi 29 mai 2017, par Anna Jouy

Je me lève de l’âtre où dorment les poètes
Parmi les dépouilles de la nuit
Je secoue mon âme de cendre,
je secoue pour me donner une ombre
Il y a des jours où naître corneille et d’autres, colombe
Et ce parfum du feu qui a brûlé mes ailes
Cette odeur cuite des rêves
Monte en cheminées, lente profonde
Comme des ponts savoureux
Entre la terre et l’eau
Je me lève, charbon
les doigts de suie sur ton front

< >

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.