Journal poétique / www.jouyanna.ch

Peut-être es-tu étendu, ombre d’un arbre...

dimanche 4 juin 2017, par Anna Jouy

Peut-être es-tu étendu, ombre d’un arbre d’autres forêts, à dormir dans ce monde. Et le fleuve gris qui s’échappe de tes cheveux abrite le frais secret.
Peut-être attends-tu à la porte des fontaines, que s’en vienne la transparence noire des eaux d’ailleurs.
Peut-être finis-tu chaque jour un rêve, le choix des lumières ou celui de la nuit, les deux pour disparaitre.
Peut-être gardes-tu dans le drap sombre du bois, les signes les plus obscurs, l’aveu d’amour qui lèverait le mystère.

Peut-être cours-tu dans les veines enfouies de mon souffle. Je tiens l’éventail et l’écorce.

< >

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.