Journal poétique / www.jouyanna.ch

me suis cassée de la nuit avec mon drap de...

samedi 8 juillet 2017, par Anna Jouy

me casser de la nuit avec mon drap de chevelure,
le cartilage blanc de l’insomnie sur l’os
au point de rosée des salives
là encore, avant un avenir de brume
me casser, cela dit être libre
qu’elle ne me retienne pas, moi aussi je suis du réel.
la nuit d’une seule absence
le jour où je cherche un mot pour me sentir moins nue.

la corneille ricane
elle sait que je vais errer à courre
là où partout des barres fixent la hauteur du soleil

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.