Journal poétique / www.jouyanna.ch

se lève ce matin le baiseur sans lèvres,...

mercredi 12 juillet 2017, par Anna Jouy

se lève ce matin le baiseur sans lèvres, l’inséminateur du tendre,
vent qui partout, vent qui jamais
je suis le brouillon du poème, le coup d’essai
quand l’amour se murmure sans bras

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.