Journal poétique / www.jouyanna.ch

parfois, on croise sur sa route quelqu’un. on...

dimanche 30 juillet 2017, par Anna Jouy

Parfois, on croise sur sa route quelqu’un. On ne sait pourquoi il nous intrigue, pourquoi il nous fascine, pourquoi cette personne nous stoppe dans notre élan, nous interpelle. On tourne autour comme un chien qui flaire. On vient, âme aimantée ; on repart effaçant d’un geste ce qui semble se passer dans les réseaux et les racines de la tête et du corps. On ne comprend rien, parce que ça semble plus important alors de ne pas faire halte pour ne pas perdre de temps. Ces gens empêchent un instant notre course. On ne veut pas les voir. Ils portent sur eux notre doute, une interrogation. Ils sont des indicateurs de chemin, des étapes, des oratoires. Mais choisir ?
Certains rencontres m’ont fourvoyé mais j’ai mieux saisi l’importance de ma propre voie. D’autres m’ont alimenté de joie et de découvertes. Ils ont ouvert mes sens et remis en moi le goût des racines humaines. Je me suis arrêté.

’on ignore quel passage nous sommes nous aussi.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.