Journal poétique / www.jouyanna.ch

Laisse-moi prendre la fuite. Ouvre maintenant...

mercredi 16 août 2017, par Anna Jouy

Laisse-moi prendre la fuite. Ouvre maintenant, je prendrai l’escalier volant. Je glisserai assise sur la rambarde, vite loin, j’ai un rendez-vous de nuages. Je veux claquer la porte. Comme tu le fis et suivre l’écho de ton pas. il est mûr dans mon oreille, fendu comme un caniveau jusqu’à la mer. J’ai jeté ma terre, j’ai fait un feu des os du père, j’ai dévoré toute la tristesse. Un goût de rance finissant chaque phrase, maintenant je veux quitter le banquet avant de sécher suspendue dans ma robe de noces factices, vieux rideaux et crochets de vipère. Je sais que je n’ai pas été bonne, que j’ai marché hors du chemin sur les pelouses noires. Je sais que j’ai déchiré les papiers des poètes, que je les ai mâchés fleuves secs et morts, ils coulaient en moi du lœss fertile. Mais j’ai rempli mon ventre de leurs plages, et ce lest de vivre fait de moi une vestale gardant une gazinière et une bouilloire siffleuse. Laisse-moi tomber, je suis au bord de l’infini et légère, légère tellement, promettent les montgolfières

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.