Journal poétique / www.jouyanna.ch

La nuit déjà au clou de la porte. Une veste...

dimanche 3 septembre 2017, par Anna Jouy

La nuit déjà au clou de la porte. Une veste d’étoiles ou de pluie, à boutonner serrée contre mon cou. Il fait froid dans la dernière lueur. La nuit, ample étoffe au col trop étroit pour ma tête, ce grenier d’enfances et de joie vannée. Et ce reste de corps fluide, ces rivières de plaisir, cet ondoiement de la surprise, cet os qui se prenait pour un sceptre, tout ce restant estompé, cigarillo de gestes que je mets d’un seul mouvement dans la poche revolver, tandis que je pousse du crâne dans la serrure de linceul.

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.