Journal poétique / www.jouyanna.ch

A présent, le pays tombe en couleurs Ruisseaux...

lundi 4 septembre 2017, par Anna Jouy

A présent, le pays tombe en couleurs
Ruisseaux tranquilles sur la vitre, les maisons et les arbres s’écoulent
Personne dessous ne recueille la pluie écroulée
Il faudra longtemps fermer ses yeux
Refaire une autre terre
Puisque s’effacent ici la tuile et le pré
Prendre le parti des grèves, des châteaux éphémères
Et des plaines labourées de vagues
Dresser des échafaudages de nuages, ratisser le sable,
Puis étaler tendrement la mer

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.