Journal poétique / www.jouyanna.ch

j’ai sorti mon corps de la fourmilière des...

samedi 28 octobre 2017, par Anna Jouy

j’ai sorti mon corps de la fourmilière. des centaines d’antennes rongent l’univers et ma chair. percées fortes dans le cosmos .
je brûle des cratères millimètres. je suis en salaison de rêves et de chaque geyser s’évaporent des sirènes muettes comme des longes de cris qui fuient vers le silence. l’ange rouge étend ses banderoles effilochées. j’ai un vol qui branque sur les cailloux du ciel. anche de l’instrument, je grince.
et ce rire cassé à la pioche des marbres s’écroule, rigole d’ivoires et de nuits

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.