Journal poétique / www.jouyanna.ch

ce sont des marches transparentes. la nuit...

mardi 31 octobre 2017, par Anna Jouy

ce sont des marches transparentes. la nuit coule sur la vitre, une goutte. et moi dedans qui voyage.
chaque soir un chien tire ma jambe, à l’endroit des désirs.
ses dents violentes mâchent mon âme et je résiste, caoutchouc et ressort
nous allons ainsi lui et moi de brillances lunaires à des ombres de sépulcre.
je renais ensuite courbée dans le sens du mensonge.
femme chienne et lunaison.

<

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.