Journal poétique / www.jouyanna.ch

voyage suite

jeudi 7 août 2014, par Anna Jouy

durant la nuit une sirène continue. un bruit qui déchire mes rêves en deux pièces d’étoffe, long craquement des fibres intérieures...je réalise que je suis ailleurs. dans une nouvelle dimension. j’entends la rumeur de l’océan et de son fier à bras de vent.

le matin est pluvieux. je trouve que c’est de bon augure. j’aime que le Nord me prouve qu’il est le Nord et qu’ici les cheveux frisent comme la langue "frizonnne", qu’on porte volontiers un pull, et qu’on n’a pas la peau rêche mais humide et fraîche des sirènes.

défi culturel... un musée et ici donc, dans cette ville si facile m’attendent les huiles merveilleuses d’un peintre qui traverse le temps, non pas parce qu’il est resté célèbrissime non, mais parce que c’est ce qu’il a peint, le mystère du temps et de l’art : l’indicible.
la jeune femme porte bel et bien ce fabuleux turban, cette délicate perle...ailleurs une tache jaune au centre de la ville et Proust qui passe et repasse... j’ai un rendez-vous urgent avec l’amour peintre. et je suis étonnée. oui il a bel et bien existé et ce sont des choses vraies....

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.