Journal poétique / www.jouyanna.ch

Suspendre mes os à la fenêtre, mobile à cliquet...

lundi 26 juin 2017, par Anna Jouy

Suspendre mes os à la fenêtre, mobile à cliquet
Toujours dans le sens du vent, toujours
Bain de soleil et des magnésies blanches
Toujours dans les souffles de craie, toujours
Tandis que je durcis et pâlis, pierre humaine
Mon corps comme une cage abrite un encensoir
Où un nid se balance en dispersant
Des plumes
Et du chant.

< >

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.