Journal poétique / www.jouyanna.ch

cette crainte

mercredi 3 septembre 2014, par Anna Jouy

Bien avant que ne me prenne
………….Mains fraîches dans le chanvre de la gorge
Un silence
Qu’il ne tende mes yeux à l’appui d’un ciel
Et ne fasse craquer l’os qui roule dans ma tête

Bien avant que je n’incline à vos offres
De hochements en clochers,
La dispersion blanche de ma mémoire
Ma parole donnée
Ma soif étendue d’un océan
Et ne vous rende chaque mot trait pour trait
Comme on sème à l’encensoir les graines des dieux

Avant que ne s’amenuise le fleuve,
Tarissement dans la traîne de ce monde
L’assèchement du poème
Sa mort bleue d’Aral
Avec du sel aux commissures
Comme je le sens venir, terrifiante brûlure de glaces
…… vos mains, les leurs, calice dégorgé de carotide

Avant que je ne crache muet
Le mot à choir ultime à mes pieds
Et qu’il ne me faille choisir
Tirer au filet de mes dents
Avant que tout le reste ne dépende la lumière
Dont il sera infiniment
l’écho.


1024 x 692 · 121 kB · jpegAfficher la source : panoramio.com

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.