Journal poétique / www.jouyanna.ch

ce rien sous la paupière

mardi 30 septembre 2014, par Anna Jouy

Je ne rêve de rien

Dans mes chambres se taisent les tableaux, comme des portes closes qui renferment mes murs

Cadenas d’hiver précoce où se couvrent de futaille les songes en la demeure

Ce sont des hibernations d’hébétude, de paroles coupées au sécateur, sections stériles après gourmands, des épines et des feuilles pour dévorer mes roses.

Je ne rêve de rien

Dans mes cellules, c’est l’errance au pied bot, la claudication des marches intérieures.

Ce sont mes dettes de sommeil, mon précis d’impuissance. Me taire jusqu’aux raccourcis de la langue, au bois de mes images, des branches très basses et des bogues de silence


Entraînement du SWAT chinois dans une maison hantée
jtgeek.com640 × 360

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.