Journal poétique / www.jouyanna.ch

bruits

dimanche 9 novembre 2014, par Anna Jouy

avant que ne monte la rumeur qui nous fait brouillard, les couvades d’une terre en gésine de nuages, prendre pied sur l’île.
écouter la trompe qui bande en nous la mémoire.
reconstruire l’effacement du jour : il s’en va comme un visiteur qui n’a déposé aucun fardeau, un essai inhumain qui s’estompe sans marque et sans fers.
jour blanc
j’oublierai jusqu’à demain qu’il a fait si seul dans ma chambre.
ma main caresse l’ébauche
et ne nait sous les yeux que la déchirure nouvelle de la nuit qui se plaint
le jour s’en va

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.