Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 373

jeudi 5 mars 2015, par Anna Jouy

Eprouver la distance. Dans le silence c’est l’écart qui compte le plus. La mesure. Le métrage qui me sépare de la parole. Est-ce un pays, un continent ? Une maigre coudée ? Je l’ignore mais ce n’est pas important. Ce qui importe c’est l’intervalle de soi à l’autre. Pour la pesée, ou l’évaluation du silence, je ne trouve pas d’autres termes que celui de l’espace. Que je tende la main, que je tende le corps, que je cherche à fendre quelque chose, c’est du domaine de l’inatteignable. Il faut découvrir le terrain, la géographie qu’il y a dans la parole, le cheminement plus ou moins chaotique des phrases, des mots, circulant dans sa cité intérieure. Voir le parcours que fait la voix qui traverse la feuille de gauche à droite, qui quadrille l’écran ou le cahier qui ratisse le blanc espace du non dit.
Le silence pourrait valoir son pesant d’infini, d’horizons et de possibles. Le silence comme un projet de voyage, une ébauche intime de la longueur d’une randonnée. Une estimation retenue, une économie de pas. Le silence fixe la cible dans le mental du sagittaire.
Je suis loin encore


Le temps dans l’espace - Les Guides
spiritualflower.kazeo.com550 × 343

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.