Journal poétique / www.jouyanna.ch

Combien ça court ? Une lame sur la roue, la...

vendredi 30 octobre 2015, par Anna Jouy

Combien ça court ? Une lame sur la roue, la nuit aiguise les étincelles. Et ce mouvement de manivelles pour remonter la lune, l’horloge des envers du décor.
Combien ça court ? On veut écarter ces maisons, défaire les cités. On veut démailler les hauteurs de béton, les parcs aux ceintures de fer, on veut fendre la vue, du pas et de l’épaule. Propager l’espace de son corps, qui court, sans fuite, sans fin toujours, au coût de chaque jour, qui passe et tombe. Combien ça court ?
On cherche jusqu’où le souffle se perd, jusqu’à quelle foulée il faudra aller, et chaque nœud qui me lie à toi, est une vitesse sans accès. On roule n’est-ce pas, on est roulé ?
Combien ça court en aube, en carburants de flotte, de larmes ou de ces perles rieuses qui balisent de catadioptres joyeux le cirque de la vie athlète. Combien ça court ?
Je tends à ma vie un croche-pied. Il en sort un poème, une entorse en somme sur la langue, qui court, qui fonce, qui veut écarter sa maison, la cité, les espaces clos.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.