Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 494

vendredi 20 novembre 2015, par Anna Jouy

les ombres petites sorcières de la nuit des chats sur leurs épaules
la cour tremble et mon pas marteau piqueur sonne l’alarme
je serre mon cœur entre mes mains froides
l’aube processionne couverte de nuages et de silences.
c’est l’heure où les choses endossent à nouveau leur âme roide, où je vois courir l’esprit furtif des pierres et où s’épouille le mystère.
chacun rentre chez soi.
c’est l’heure où se troque la vie, je reprends la mienne là où le monde secret des inanimés la perd en léchant ses plaies de lumière..

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.