Journal poétique / www.jouyanna.ch

Il faut que les mots viennent s’user à la...

jeudi 15 juin 2017, par Anna Jouy

Il faut que les mots viennent s’user à la molaire
Sciures de quelques dieux bavards, le fond de gorge radote
Comme un crin sur la corde.
Je les laisse venir, chapelet de songes et de désirs
Granules à l’encolure.
Je les laisse à la meule, mouture de colère ou d’orage.
Effriter le calcaire du dire
Je suis dure, une falaise.
Mais la pluie qui tombe des pierres blanchit le ciel et la nuit

< >

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.