Journal poétique / www.jouyanna.ch

sans

vendredi 26 septembre 2014, par Anna Jouy

sans
ce sont des jours hydrocéphales où le prêt-à-penser gonfle la moelle et toutes les éponges. la fonction crée sans doute l’orgasme. je suis censée jouir des préfixes mauves de l’aube et des éruptions de méninges. mais je me sens comme un bateau de papier dans la poche d’un "pélikan" , avec des avaries de plume et des marées bleu roi. ami pierrot passe-moi ton buvard, la nuit coule du nez. j’ai mes tamises de cambouis, le cortex en goupillon et des bénédictions de hoquet. qu’y puis-je ? je me sens au bas de gamme et c’est un vide autonome entre des mots de trop.
je vais écrire une carte, coller une estampille de mes lèvres. ce sera le poème du jour, la brève ou alors un petit cri dont il faudra se satisfaire

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.