Journal poétique / www.jouyanna.ch

mesures

samedi 4 octobre 2014, par Anna Jouy

Écarter les doigts. Mon ciel ne va pas plus loin qu’une mesure de main. Je la tends et ce vide saisi augure de l’absence des dieux.

Entre les tempes, même mesure de rêve. J’écarquille les yeux et rien ne se construit, des gabarits perdus dans l’azur. Je plante ici des immeubles, leurs squelettes de fortune. Je devine mes ambitions de nuages. Et je ferme les paupières.

D’un pas à l’autre, sans cesse ramener la béquille, tirer la jambe, rétablir l’équilibre. Mesure de compas et mes écarts qui valsent.

Entrechats entre-deux entrelacs, fauteurs de faille qui poussent les limites

Je démesure mon temps, rien ne me tient bien droite, arc-boutée de la tête au pied à refouler de force la prison de mon monde


La Valse (Claudel Camille) - Les Surgissantes
www.surgissantes.com1181 × 1759

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.