Journal poétique / www.jouyanna.ch

De l’usage de la roue.

mardi 21 octobre 2014, par Anna Jouy

Cercle des amis, aéré et eux trop rares pour que les étoiles s’alignent. Ailleurs, loin, un danseur achève le pas qui sera dans longtemps le mien.

Je sens ce vide, cette légère vibration dans la corde tendue qui déséquilibre le poids des choses. Oui quelqu’un, au loin, a chuté et quitté le rail du périple. Je réajuste avec peine le balancier des forces. Le manque est une super puissance.
Qui aurait cru qu’il pesait si fort sur le trajet des ombres ?

Quelque part, je me dis, m’accrochant bêtement de mes ongles à notre ligne de vie.
De l’usage de la roue...
Si étendue si grande que je la crois rectiligne et ne sens aucune courbe. Chaque promenade, chaque évènement sur le trajet flashe la solitude.
Le funambulisme et l’acrobatie du quotidien.

Trimballer dans ses périples des sacs divers, dans chacun une partie désarçonnée de l’existence. Quatre ou cinq sacoches avec dedans des riens qu’il faut balader d’un coin à l’autre du jour.
Encombrée, morcelée.


reprise

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.