Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 310

lundi 15 décembre 2014, par Anna Jouy

prendre ses gouttes, potion minuscule où se résument en larmes les désirs
les compter, petit boulier d’espérance. on va ainsi jusqu’à la mer, là où des voiles attendent.
les voir ouvrir l’oeil de l’eau et leur frisson poursuivre l’orbe du bruit.
les voir se perdre comme des danseuses de fiel dans le cœur liquide du verre et accroupies dans l’apparition soudaine de leurs robes, les laisser décacheter l’enveloppe de la misère.
prendre ses gouttes. broyer ainsi l’immense et arrondir ses fins de moi, en perles précieuses, parcelles translucides de mots et de suppliques.oh ! le chant d’une goutte dans l’abreuvoir bête.
pleuvoir à la pipette et avaler.
pisser plus loin le transit du vivre, petits véhicules dans les écluses d’amour
je fus longtemps arrêtée à des bondes essentielles
et tandis que goutte à goutte montait le fleuve suivant, sur la table mon verre tremblait à peine de mes éternels départs

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.