Journal poétique / www.jouyanna.ch

happy

dimanche 11 janvier 2015, par Anna Jouy

ce lieu ne donne rien, infusion stérile à diffusion rapide. je le sais. je n’ai pas de terre. dans ce jardin, il n’y a que des pas qui passent.
clavier sans inspiration. déjà l’écran dissipe les mots avant même qu’ils aient purgé l’entier de ce qu’ils auraient donné si on les laissait sagement attendre. peut-être donneraient-ils non seulement de l’eau, mais du sang épais, quelque chose qui a une direction et du sens, une veine même et de l’irrigation
alors quand je me mets là devant, cette lueur qui sort de mon écran me laisse croire que je parle mais pas que j’écris. je voudrais fuir. mais je suis seule et loin. tentée d’un peu de monde. quand Duras parle de la solitude, je me dis foutaise... elle avait tant de lecteurs, d’interlocuteurs qu’elle n’a jamais été seule. ce ne furent que des jeux de cache cache. c’est tout, de petits coups de vanité.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.