Journal poétique / www.jouyanna.ch

voyage encore

mardi 12 mai 2015, par Anna Jouy

commencer le voyage, long périple de presque 1000km, par une marche. traverser à pied la campagne qui m’environne. faire chaque pas tranquillement. pénétrer le paysage, en ressentir les parfums, les fraîcheurs, le caillou. prendre ainsi un temps normal, humain, à ma seule mesure, avec cette charge de bagages qu’il m’est nécessaire de prendre. éviter un envol sans pesanteur. je marche. actionner le ventre aussi, le masser par le pas et le rendre soudain fragile soumis à ces peurs qui m’habitent comme des êtres longtemps endormis que réveille un baiser d’ange ou de Mercure. j’ai marché dans ma nature. Puis il me fallut prendre ce petit train sans hâte, empli d’ados en effraction d’études. discours pareils aux miens probablement mais ai-je jamais formulé l’ennui de l’école, la méprise continue entre le prof et l’élève, comme ils le font en ce moment, groupés en nids, en tas, en matière bavarde.
m’effrayer entre chaque respiration des décisions impromptues du ventre qui manifeste l’effroi émotionnel qui est le mien lors de tout arrachement. tenir et compter sur le temps et la chance.
suivre ensuite le convoi express dans l’altitude de ces trains double étage et filer à l’anglaise façon autobus de Londres. je me mets dans le sens de l’étourdissement, de la tête perdue , dans ce qui disparait aussi : les terres, les champs, les pas ; ce qu’il faut quitter

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.