Journal poétique / www.jouyanna.ch

constat du léger

dimanche 6 septembre 2015, par Anna Jouy

Par chance j’ai oublié le catalogue de la lune. Je ne sais quels échelons de l’air méritent un ange ou une étoile, je ne ferais rien s’il me fallait me battre avec le vertige. Après tout il y a autant de réussite pour un brin d’herbe que pour un building dans la conquête du ciel
Je suis du ras de terre. Soc et sabots. Aucune aisance d’aiguilles sur le bitume. Mais on peut compter sur la poussière. Chaque pas, la terre s’élance, et ce simple essai sur la rampe des fusées est déjà une victoire contre la glu, la pierre et le cadavre.


L2013 novembre 20 « Arbrealettres
arbrealettres.wordpress.com

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.