Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 636

mercredi 26 octobre 2016, par Anna Jouy

vol de nuit. dans la chambre froide grandissent, vertes colonnes, les stèles du rêve.

on y grave avec peine les dates de l’aurore et du crépuscule, l’endroit et l’envers de mes yeux. des trombes de silences déferlent et arrosent le pré où je suis endormie, muette surprise parmi les feuilles. les éclaboussures des bouleaux partout refont ma couche. c’est la tempête jaune des disparitions.

une main sème la pluie, graines d’aigres aiguilles. bientôt il pousse des flaques et des caniveaux, apparition des trous et des âmes dépressionnaires. l’eau nivelle et la vie semblable et monochrome s’étire vers des siphons où il me faudra m’éclipser. avec.

le noir chemin du sommeil arrive. on dirait une fente exhumée au cœur des pierres et des bitumes. la faille ouverte par le feu des lumières. le monde y tombe bien sûr et dans l’espace entraperçu, les satellites de novembre tournent déjà et disparaissent à la cambrure du temps.

personne bien sûr n’entend l’assourdissant boucan qui ronge ma tête. l’éponge du temps est pleine

la mort revient d’un pas de gazon suave et danse autour de moi la ronde de pluie. j’écoute et les yeux clos malgré tout, je me laisse embaucher par les mots, les signes, les images et l’obscène non-dit des dieux-Lares qui ne cessent de chercher une langue.

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.