Journal poétique / www.jouyanna.ch

patiente

mardi 15 novembre 2016, par Anna Jouy

La patience est mon point fort. Je peux ronger mon frein longuement comme un vieux chien sa balle en caoutchouc. Je suis une impassible. Le temps me coule dessus et ne m’atteint pas. Je peux rester des heures entières, les bras croisés, assise dans une salle d’attente, une gare ou sur un banc public. L’attente est mon état naturel.
J’ai commencé très jeune. Je me suis d’abord attendue moi-même, puis à avoir une vie, puis une vie meilleure mais elle a tardé longuement comme venue d’une grossesse d’éléphante.

S’attendre à ce qui ne vient pas est une bonne école, peut-être la meilleure, celle de l’espoir. Ceux qui ne savent pas patienter sont des malheureux jamais assouvis. Ceux qui au contraire peuvent attendre ne sont pas obligés de se satisfaire de ce qu’il y a. Ils peuvent laisser passer leur tour, leur chance, leur vie. C’est donc un usage plénier du temps tel qu’en lui-même, le temps pour le temps, sans que rien ne le comble, le bouche ou l’empêche de s’écouler.
Je plains les agités, les impétueux, les actifs qui ne cessent de passer de ceci à cela et de cela à ceci, comme si rien n’arrivait à les assouvir. Ce sont des instables, des êtres bien plus insatisfaits que moi – en apparence si peu contentée-. Je suis un modèle de satisfaction au contraire. Mon idéal va au-delà, toujours au-delà.


Architecte d’intérieur Lyon - Blog - La Salle d’attente
Marianne Garabed

< >

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.