Journal poétique / www.jouyanna.ch

molosse la mort tes trois yeux me fixent ils...

dimanche 27 août 2017, par Anna Jouy

molosse la mort
tes trois yeux me fixent
ils tracent en moi le triangle parfait

l’origine , le fait et le sens
ta bouche a la salive
la main a le geste
le coeur la parole

ma survie ne tient ni à l’eau
ni à la trace
seulement à qui le dernier mot.
qu’il soit d’amour qu’il soit
Aucun texte alternatif disponible.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.